Page 1 sur 1

Plus loin avec la Pneumaflex: étonnant

MessagePosté: 18 Oct 2009, 18:21
par henri
Je suis médecin, plus exactement chirurgien à la retraite...
Je suis allé à Paris lundi et mardi, et rentré à STRASBOURG mercredi, pour, comme j'en avais depuis longtemps l’intention, essayer le Pneumaflex. J’ai demandé à Vincent Marzinotto, le kiné qui me fait travailler ici, de m'accompagner pour rencontrer Hervé Teyssedre, à la Clinique de l’Arthrose, rue Denis Poisson, dans le 17ème. Vincent a bien voulu m’accompagner, ayant d'autres patients que le Pneumaflex 2 pourrait aider....Après avoir vu l'engin, j'ai plongé et il m'en a coûté 980 € Mardi à 14 heures...
Après quoi Vincent s'est perdu dans Paris pour retrouver un de ses copains, et moi ....... aussi, MA CANNE SOUS LE BRAS. j'ai descendu >les escaliers du métro Pasteur>couloirs>métro>couloirs>escaliers>Place de l'Etoile>promenade sur Les Champs >Bistro Romain>escaliers>couloirs>métro>couloirs >escaliers<place de la Concorde>escaliers, couloirs, La Motte-Picquet-Grenelle, >couloirs, escaliers, couloirs, direction Balard >métro Pasteur, couloirs, escalier, > hôtel Meditel en face...Ouf!
Il y a eu quelques pauses et j'ai repris la canne pour la dernière étape, parce que l'extrémité inférieure de la jambière du Pneumaflex me rentrait dans le « gras » au-dessus des malléoles. Depuis j'y ai remédié facilement (plastique thermo-malléable) et je suis tout à fait à l'aise: chez Marzinotto (1600 mètres aller et retour) Vendredi matin, chez le boulanger ce matin (400 m. aller-retour).
Bref, je ne regrette pas mes sous, il ya une jambière thermoformée lâchement sanglée, une semelle également thermoformée, solidarisée par des lanières latérales et de solides bouton-pression, avec entre les deux à l'arrière, un piston qui pousse sur le talon et relève automatiquement l'avant-pied à la marche....C'est simple, encore fallait-il y penser et le réaliser; et le piston est en cours de perfectionnement; je dois en bénéficier dans trois semaines...
Hervé Teyssedre n'a pas réussi jusqu'a présent à faire homologuer (rembourser totalement) son Pneumaflex, dont plus de 800 patients me dit-il, sont en promenade…
Dommage pour les boiteux français! Ce qui fait que j'ai pensé à Blaise, aussi sympa qu'Hervé, qui serait aussi bien à Cannes qu'à Paris, avec au moins autant de patients pas miséreux, entre Monaco et Marseille, qu'a Paris. (+l'Italie)...En attendant une homologation. A tout hasard, je lui communique cette épître, avec vos coordonnées électroniques, et les siennes sont avec les vôtres. Ciao!
PS: pour Hervé: Michel Courtois me rééduque à Cannes, et Blaise Courtois, son fils , est orthoprothésiste.